La crémation est une pratique qui consiste à crématiser le corps du défunt afin de le réduire en cendres dans un four spécifique chauffé à 800°c. Cette opération peut durer jusqu’à 1h30. Puis, une urne funéraire contenant les cendres du défunt est remise à la famille. Pour vous guider dans vos démarches, les conseillers Roc-Eclerc du Groupe La Rosa sont à votre disposition à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Ils vous expliqueront les spécificités de cette pratique pour vous aider à faire les meilleurs choix.  


crema-2Le choix de la crémation

Au même titre que l’inhumation, si le défunt a exprimé de manière claire, écrite ou orale,  son désir d’être incinéré,  son entourage est tenu de respecter ses volontés. En revanche, si celui-ci n’a laissé aucune indication, la décision revient à ses proches.  


Le délai

Comme pour l’inhumation, la crémation doit avoir lieu entre 24 heures et 6 jours ouvrables. Les conditions d’application relatives à la crémation sont les mêmes que pour l’inhumation. En effet, si le décès a lieu dans un territoire d’outre-mer ou à l’étranger et que le corps est rapatrié en métropole, l’inhumation peut se dérouler jusqu’à 6 jours après son arrivée en France.  


crema-3

Les cendres

La crémation nécessite l’autorisation du maire de la commune du cimetière concerné. Pour obtenir son accord, il est nécessaire de fournir certains documents : le certificat médical constatant le décès et une confirmation écrite exprimée par le défunt ou par la personne en charge de l’organisation des obsèques.


Le lieu

Suite à la crémation, le recueil des cendres s’effectue dans une urne cinéraire. Concernant le lieu de repos des cendres, plusieurs options sont possibles :

  • Le columbarium  est un édifice funéraire composé de plusieurs niches dans lesquelles sont placées les urnes. Celles-ci sont ornées de plaques commémoratives.
  • La sépulture ou le monument funéraire peuvent être choisis pour inhumer l’urne
  • La dispersion des cendres en pleine nature est possible à l’exception de la voie publique. Toutefois, il est nécessaire de la déclarer préalablement à la mairie du lieu de naissance du défunt (identité, date et lieu de dispersion des cendres). A noter que la notion d’«en pleine nature » doit respecter une condition sine qua none : il ne doit pas avoir de dispersion même partielle dans un lieu public (jardin, stade ….) ou sur la voie publique (cours d’eau)
  • Le Jardin du souvenir est une zone spécifique du cimetière dans laquelle s’effectue la dispersion des cendres.