L’inhumation est l’acte consistant à placer le corps du défunt dans une tombe en pleine-terre ou dans un caveau funéraire (construction en souterrain capable d’accueillir un ou plusieurs cercueils) selon les cérémonies d’usage.

Pour vous guider dans vos démarches, les conseillers Roc-Eclerc du Groupe La Rosa sont à votre disposition à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône et le Var. Ils vous expliqueront les spécificités de cette pratique pour vous aider à faire les meilleurs choix.

 

Le choix de l’inhumation

Si le défunt a exprimé clairement son désir d’être inhumé, à l’oral ou à l’écrit, ses proches sont tenus de respecter ses volontés. Aussi, la sépulture doit être aménagée selon les souhaits du défunt si celui-ci a laissé des instructions.

En revanche, si celui-ci n’a laissé aucune indication, la décision finale revient à son entourage.

Dans toutes les situations, l’inhumation doit s’effectuer dans le cadre précis du règlement du cimetière.

 

Le délai

inhumation-2

Suite au décès de la personne, l’inhumation doit avoir lieu dans un délai précis : entre 24 heures et 6 jours ouvrables.

Cependant, il y a des exceptions. Si le décès a lieu dans un territoire d’outre-mer ou à l’étranger et que le corps fait l’objet d’un rapatriement en métropole, l’inhumation peut se dérouler 6 jours après son arrivée au pays.

L’inhumation du défunt doit faire l’objet d’une autorisation du maire de la commune du cimetière concernée. Généralement, celle-ci se déroule dans le cimetière de la commune où le décès a eu lieu ou dans laquelle le défunt a résidé.

La famille doit avoir fait l’acquisition d’une concession dans le cimetière choisi pour l’inhumation. Toutefois, cette dernière peut aussi avoir lieu dans une propriété privée. Pour cela, il faut obligatoirement disposer d’une autorisation du préfet du département concerné. Par ailleurs, certaines règles doivent être respectées. Celles-ci sont liées à la situation géographique, l’état du sol et les conditions sanitaires.